Actualités

Concours de Belote des...

carte à jouer
Rendez-vous à la maison des associations le samedi 14 octobre 2017 à partir de 13h00
En savoir plus...

Journée caritative avec le Trotting...

cheval
Courses 100% poneys, jeunes drivers et animations à l'hippodrome le samedi 21 octobre 2017
En savoir plus...

Tuning avec Lima Charly

tuning
Dans la salle des expositions, exposition Tuning le dimanche 22 octobre 2017
En savoir plus...

Soirée Années 80

musique actuelle
Organisée par l'UCAC le samedi 28 octobre 2017 à la Halle Michel Flandre
En savoir plus...

Loto du Collège Pierre Sellier

loto
Organisé par le FSE, l'APE et l'AS du Collège, il se déroulera dans la salle des expositions...
En savoir plus...

Agenda

Septembre, 2017
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Horaires d'ouverture de la mairie au public

 
Du lundi au jeudi : 9h00 à 12h00 et 14h00 à 18h00
Le vendredi  : 9h00 à 12h00 et 14h00 à 17h30
Téléphone : 03 23 97 52 00      Fax : 03 23 97 80 47

Bulletin Municipal

Cliquer ici pour consulter le dernier bulletin municipal

 

https://issuu.com/bbpascale/docs/bulletin_la_capelle_n___68_juillet_

Les chapelles 

 

La chapelle Notre Dame de Liesse

dite chapelle de Parpe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Cette chapelle en pierre bleue est la plus ancienne de La Capelle. Elle est située sur le coté gauche de la RD 1029 vers Buironfosse, en face du chemin du Domaine de Parpe dont elle faisait partie. L'inscription ancienne apparente en façade dans la partie inférieure fait remonter son origine à 1770. Elle fut déplacée dans les années 1970 pour être éloignée de la chaussée dans le cadre des travaux de renforcement de la route. Deux grands tilleuls qui l'encadraient ont été abattus.

 

La chapelle Saint-Antoine

(l'Africain ou l'Egyptien ou le Grand)

 

Cet oratoire est situé rue Alfred Bévierre, en haut des escaliers en pierre où débouche la ruelle du cimetière, à proximité du funérarium. Il est en pierre bleue, constitué d'un socle et d'une niche surmontée d'une croix en fer ajourée. La statue qui l'occupe rappelle les tentations de Saint-Antoine, initiateur des moines, mort en 356, en Thébaïde (Haute Egypte).

Les inscriptions figurant en façade de cette chapelle nous indiquent qu'elle devait être initialement dédiée à Notre Dame de Bon-Secours et à Saint-Antoine, et qu'elle fut édifiée avant 1776 par Antoine Héloin et Marie-Françoise Jumeaux. Elle fut restaurée en 2000 par des bénévoles capellois.

 

La chapelle Notre-Dame de la Salette

En bordure de la route de Fontenelle, à la sortie de La Capelle avant l'ancien passage à niveau SNCF, se trouve une chapelle en brique de belle taille, dédiée à Notre-Dame de la Salette. Sous ce vocable est invoquée la Vierge Marie, suite à son apparition à deux jeunes bergers dans la montagne d'une humble commune de l'Isère en 1846.

Les statues exposées dans la chapelle relatent cet évènement, validé en 1852 par l'évêque de Grenoble. Sur le mur extérieur droit, une plaque commémorative rappelle l'origine votive de l'édifice, consécutive à un accident de chemin de fer du 21 septembre 1897 dont fut victime une fidèle du pèlerinage de Notre-Dame de Liesse, Madame Marie BETRY, épouse ROUCOU.

Cet édifice marial, localement important, était honoré chaque année par une procession le jour de l'Assomption, depuis l'église, la dernière ayant eu lieu le 15 août 1975, sous la doyenné de M. le chanoine Bruneaux.

 

La chapelle Sainte-Grimonie

Dans le terrain bordant la maison de retraite, au pied de l'ancien bastion de la forteresse portant le presbytère, se dresse la chapelle Sainte-Grimonie.

L'actuelle, édifiée en 1854, à la place de la précédente qui tombait en ruine, est due à l'initiative de M. le Doyen HECART. Sa construction fut menée en six semaines, selon les plans de l'architecte J. Ph. REMOND. Sa façade est ornée d'un portique et elle est surmontée d'un élégant clocheton.

Selon la tradition, elle fut implantée, après plusieurs autres qui se sont succédé à travers les siècles, à l'endroit où vécut et fut martyrisée Sainte Grimonie, princesse irlandaise réfugiée en Thiérache vers la fin du IIIe siècle. La première chapelle, construite après la découverte en ce lieu du corps de la Sainte, attira dans son environnement la construction du village initial qui prit le nom picard de La Capelle (la chapelle).

Jusqu'en 1975, une procession solennelle s'y rendait après la messe du dimanche le plus proche du 7 septembre, jour de la fête patronale, marquée depuis 1967 par la Foire aux Fromages. Elle s'y rendait depuis l'église par la RN2 et la partie de la rue Sainte Grimonie annexée ensuite dans les espaces verts de la maison de retraite, lors de son extension.

Sous la chapelle se trouve une source, détournée au fil des ans, réputée dans les temps anciens pour soigner les maladies des yeux ; elle était recueillie dans une cuve et distribuée par une pompe jusqu'au début des années 1970. L'eau de cette source bénéficiait d'une notoriété certaine, puisqu'il arrive encore que des pèlerins de passage tentent de se la procurer.

Haut de page

 

La chapelle du chemin de Parpe à la Haie Maubecque

Sur le côté gauche de la RD 1043 en direction du Nouvion, avant le panneau indiquant « la Haie Maubecque », le chemin menant au domaine de Parpe marque la limite du terroir de La Capelle.

A proximité des trois maisons bordant ce chemin, sur le bas-côté gauche, se trouve un bel oratoire rectangulaire en pierre bleue, dont l'origine semble remonter au 19e siècle. S'il renferme aujourd'hui les statues de Notre Dame de Lourdes et de Sainte-Thérése de Lisieux, les inscriptions figurant sur son socle indiquent que la chapelle était dédiée à l'origine à Sainte-Grimonie, Notre Dame de Liesse, Saint Hombers et Sainte Elisabeth. Sa construction résulte de l'initiative des familles DUCORNET et SERET. Son état nécessita qu'elle soit reconstruite en 1899 par les familles BELLE et DE BODT. A noter que sa pointe en pierre, surmontée d'une croix en métal, rappelle par sa forme le bulbe du clocher de La Capelle.

 

 

La chapelle Saint-Antoine de Padoue

Cet oratoire se trouve au-delà de la partie bâtie de la rue du Moulin, sur le côté droit, à l'angle de la voie d'accès à l'ancienne tournerie. Il fut édifié en 1926, à la suite d'un vœu, par la famille THIEFAINE alors propriétaire des lieux.

Construite en brique, constituée d'un socle et d'une niche voutée surmontée d'une croix en fer forgé, cette chapelle est dédiée à Saint Antoine de Padoue, franciscain né à Lisbonne, qui prêcha avec une grande notoriété en France et en Italie du temps de Saint François. Il mourut à Padoue en 1231 et on l'invoque en particulier pour retrouver les choses perdues.

 

La chapelle St-Roch

Rue de Sommeron

A l'entrée du centre logistique des Etablissements NESPOLI FRANCE, coté route de Sommeron, avant le chemin communal du Champ de Courses, une chapelle de belle taille est dédiée à Saint Roch. En brique, avec un toit en ardoises à deux pentes, elle est dotée d'une porte en fer ouvragée garnie d'une croix et d'une couronne centrales. Sur le fronton en pierre bleue, une inscription en céramique indique le nom du saint honoré en ce lieu.

Une grande croix métallique était autrefois fixée au sommet de la façade, qui fut jusqu'en 1962 encadrée par deux grands tilleuls, détruits à l'époque par une tempête.

Aucune inscription ne permet de déterminer l'origine de cette chapelle, au demeurant fort ancienne. En tout état de cause, St Roch était un pèlerin mendiant qui soigna, les pestiférés. Atteint par la maladie, il se retira dans une forêt, en compagnie d'un petit chien et mourut dans la région de Montpellier en 1337. Il est tout naturellement invoqué contre la peste.